Réalisation d’un portrait de la berce du Caucase en Chaudière-Appalaches

Berce du Caucase (GROBEC, 2015)

Dans le cadre du nouveau Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR), 969 000 $ ont été octroyés aux OBV de la Chaudière-Appalaches pour la Réalisation d’un portrait de la berce du Caucase en Chaudière-Appalaches par la création et la mise à jour d’une base de données sur les plans et les colonies.

La berce du Caucase est une plante exotique envahissante. Introduite pour des raisons horticoles, sa sève contient toutefois des toxines qui, une fois en contact avec la peau et activées par la lumière, peuvent entraîner des brûlures parfois graves. La sensibilisation de la population à la présence de cette plante et à ses effets sur la santé est d’une grande importance.

Outre les problèmes de santé publique engendrés par la toxicité de cette plante, on note aussi des effets négatifs sur le fonctionnement des écosystèmes. Cette plante envahissante a des propriétés qui lui permettent de coloniser un grand territoire rapidement en prenant la place des espèces indigènes. Ceci a pour effet de diminuer la biodiversité locale, de diminuer la résilience aux stress environnementaux, d’augmenter les risques d’érosion, etc. La présence de cette plante peut avoir également des répercussions au niveau économique comme sur la réduction de la valeur des propriétés, la réduction de la productivité dans les secteurs forestiers, agricoles et peut être associée à des coûts élevés pour son éradication si elle n’est pas gérée adéquatement. Elle cause de nombreux préjudices à l’accès au territoire et donc à l’attrait qu’il peut exercer (accès publics, pêche sportive, etc.).

L’offensive régionale de lutte à la berce du Caucase en Chaudière-Appalaches comprend 3 volets :

  1. Portrait et base de données
  2. Communications et formations
  3. Contrôle, éradication et suivi

Les principaux mandats sont :

  • Réalisation d’un portrait de la distribution de la berce du Caucase en Chaudière-Appalaches par la collecte des données existantes (2018)
  • Création et mise à jour de la base de données sur les plants et colonies (2018-2021)
  • Mise en place de répondants locaux (vérification des signalements, interventions terrains, accompagnement des partenaires locaux)
  • Création et mise à jour d’une boîte à outils sur l’ensemble des espèces exotiques envahissantes ouverte à tous (2018-2021)
  • Sensibilisation de la communauté à la plante et ses effets (2018-2021)
  • Formation des intervenants de première ligne (sécurité, signalements, interventions) (2018-2021)
  • Formation d’une équipe régionale certifiée pour la lutte chimique (2018)

Lire l’article de La Voix du Sud

Un forum régional sur l’eau à la hauteur des attentes en Chaudière-Appalaches

Le Conseil de bassin de la rivière Etchemin (CBE), hôte de l’évènement, ainsi que les huit autres organismes de bassins versants de la région de la Chaudière-Appalaches (OBV-CA) et le Conseil régional de l’environnement de Chaudière-Appalaches (CRECA) ont tenu le 30 novembre dernier, au centre récréatif de Saint-Henri, le cinquième forum régional sur l’eau auquel plus de 135 personnes ont participé.

Cette journée d’information avait pour thème « L’importance de travailler ensemble » et s’articulait autour de deux thématiques : la contamination des cours d’eau : du constat à l’intervention, et reconnaitre la valeur de nos milieux naturels et agir ensemble pour leur conservation.

Les conférences présentées durant la journée avaient pour objectif d’informer les intervenants de l’eau sur les enjeux d’actualité auxquels ils doivent faire face au quotidien, mais aussi leur présenter des exemples concrets en lien avec une problématique identifiée.

François Barret, président du CRECA, a souhaité la bienvenue aux participants, puis M. Martin Vaillancourt, directeur général du CRECA, et M. François Lajoie, directeur général de l’OBV Côte-du-Sud, ont successivement introduit les thématiques de la journée en démontrant l’importance de favoriser la coordination et la mise en commun des compétences des intervenants locaux et régionaux afin de soutenir et de faciliter la mise en place de projets de conservation et de mise en valeur.

Présentation de Martin Vaillancourt du CRECA et François Lajoie de l’OBV Côte-du-Sud (CBE, 2017)

Dans le bloc 1 de conférences, Mme Isabelle Giroux, à la direction du suivi de l’état de l’environnement, au ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), a fait le point sur la présence de pesticides dans les cours d’eau de la région. La matinée s’est poursuivie avec la présentation de M. Paul Blais, directeur du service régional d’inspection à la MRC de Bellechasse, ainsi que ses collaboratrices Nadège Doyon et Marie-Claude Gosselin, qui ont présenté les mesures prises par la MRC dans l’application de la politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables quant au respect des bandes riveraines. En après-midi, la discussion s’est poursuivie sur la thématique des espèces exotiques envahissantes, et plus précisément sur la Berce du Caucase avec M. Claude Lavoie, chercheur et professeur titulaire de l’École supérieure d’aménagement du territoire et de développement régional de l’Université Laval, ainsi que Mme Véronique Brochu, directrice générale du COBARIC, pour son expérience du terrain dans la gestion de l’invasion de cette espèce à l’échelle régionale.

Quant au bloc 2, il a débuté en matinée par deux intervenants du monde municipal, à savoir M. Dominic Thibeault de la ville de Trois-Rivières et Mme Nathalie Simon, vice-présidente de la commission environnement CMM, qui ont présenté successivement les aspects légaux, politiques, mais aussi humains à prendre en compte dans l’acquisition de gains environnementaux et de protection des milieux naturels.  Les interactions avec les élus et fonctionnaires municipaux ainsi que la mobilisation citoyenne dans la conservation des milieux naturels ont été des points relevés. En après-midi, Mme Marie-Line Pedneault, du MDDELCC, a offert un survol de la nouvelle « loi concernant la conservation des milieux humides et hydriques ». Enfin le bloc 2 s’est conclu par la présentation de M. Guillaume Daigle, chef politique d’intérêt public et éducation, chez Canards illimités Canada, qui présenta des mesures prises pour assurer la conciliation des usages dans le principe d’aucune perte nette de milieux humides. Fort de son expérience, M. Daigle a présenté quelques exemples des réalisations de Canards illimités en la matière.

Pour terminer la journée, l’ensemble des participants ont été invités à rejoindre la salle principale pour une dernière conférence, offerte par Virginie Zingraff, aménagiste en conservation et cofondatrice de Rang3, ainsi que sa collègue Marie-Pierre Maurice. Ces dernières ont présenté une nouvelle approche : la « co-création » qui vise à renouveler les façons de collaborer avec les intervenants experts et non experts et de mobiliser les connaissances dans la réalisation de projets de conservation.

François Duchesneau, président du CBE, a clos le forum en présentant une synthèse des thèmes abordés, et a terminé en exprimant la volonté commune des OBV à travailler ensemble avec les intervenants des différents milieux, de la concertation à l’action !

De gauche à droite : Michel Grégoire de l’OBV du Fleuve St-Jean, François Lajoie de l’OBV de la Côte-du-Sud, Andréane Chabot du Conseil de bassin de la rivière Etchemin, Véronique Dumouchel de l’OBV Kamouraska, L’Islet et Rivière-du-Loup et Martin Vaillancourt du CRECA (CBE, 2017)

Le CBE tient à remercier les partenaires financiers de l’évènement : le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation qui a financé l’activité dans le cadre du volet 4 du programme Prime-Vert 2013-2018, Dominique Vien, ministre responsable de Chaudière-Appalaches, Englobe, Innergex, Valéro, Desjardins, la MRC de Bellechasse ainsi que la municipalité de Saint-Henri.

Le CBE souligne également la généreuse participation de producteurs locaux pour leur contribution à des paniers-cadeaux remis à chacun des conférenciers : la Ferme Palyn, Verger et miellerie de Saint-Patrice, la cidrerie Le Somnambule, la boulangerie l’ami d’Antan et la cabane chez Ti-Louis Brochu.

Programme du Forum régional sur l’eau en Chaudière-Appalaches

Présentations des conférenciers :

L’importance de travailler ensemble : de la concertation à l’action
Présentation de Martin Vaillancourt
Présentation de François Lajoie

Bloc 1
Présentation d’Isabelle Giroux
Présentation de Paul Blais
Présentation de Claude Lavoie
Présentation de Véronique Brochu

Bloc 2
Présentation de Dominic Thibeault
Présentation de Guillaume Daigle

Présentation de Virginie Zingraff

Forum régional sur l’eau en Chaudière-Appalaches 2017

Les neuf Organismes de Bassins Versants (OBV) de la Chaudière-Appalaches et le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRECA) sont heureux de vous annoncer la cinquième édition du Forum régional sur l’eau en Chaudière-Appalaches qui aura lieu :

Jeudi le 30 novembre 2017

Centre récréatif de Saint-Henri (120, rue Belleau)

L’objectif de la journée est d’informer et d’outiller les acteurs de l’eau de la région de Chaudière-Appalaches sur différentes thématiques en lien avec l’eau et les milieux naturels. Plus précisément, un des thèmes abordés s’articulera autour de la contamination de ces milieux; en allant du constat à l’intervention. Une seconde thématique se penchera davantage sur l’importance de bien connaître nos milieux naturels ainsi que de favoriser une approche gagnante afin de faciliter la mise en place de projets en environnement et en conservation.

Les gestionnaires municipaux (directeurs généraux, aménagistes, urbanistes, etc.) sont notre public cible, mais l’événement est aussi ouvert aux élus (maires, conseillers), aux officiers (inspecteurs, techniciens en environnement, gestionnaires des cours d’eau), aux associations riveraines, aux producteurs agricoles et aux entrepreneurs. 200 participants sont attendus.

Programme du Forum régional sur l’eau en Chaudière-Appalaches 2017

Inscription avant le 9 novembre: 75$ + frais de service.

Inscription après le 9 novembre: 90$ + frais de service.

Pour vous inscrire : https://cbetchemin.qc.ca/2017/10/03/4410/